Sylvie FRENILLOT

Sylvie FRENILLOT

Je ne dirais pas que je pratique la photographie par passion. L’important pour moi est de porter un regard, une pensée sur l’univers qui m’entoure et ce, quelque soit le lieu où je me trouve. Lorsque je photographie, je retranscris l’émotion de l’instant comme des mots écrits, des phrases énoncées. Il n’y a pas de complaisance dans mes images juste ma sensibilité de l’instant. Permettre le mécanisme intérieur qui transforme l’émotion, la pensée en images, accepter de lever le voile pour livrer l’intime pour qu’ensuite chacun et chacune s’en empare selon sa sensibilité, est sans doute le moteur de mon travail photographique.

J’aime capter les regards des hommes et des femmes qui croisent ma route au hasard de mes errances. J’aime figer l’instant pour en faire une éternité, j’aime les inviter à me rejoindre pour les retenir et, le temps de l’image vous les faire partager.

Quatre photos des plages de sable noir de l’île de Fogo (Cap vert). Elles font partie d’une série. Ici, nous sommes loin des plages paradisiaques. Pas de sable fin, pas de cocotier. Stigmates d’implacables irruptions volcaniques, aussi austères et étranges, qu’elles puisse paraître, elles demeurent des lieux de vie, de convivialité, de passage, de rencontres… C’est ce contraste qui a motivé la prise de ces images que j’ai eu envie de vous faire découvrir

Laisser un commentaire